samedi 20 mars 2010

Nouvelles d'ailleurs.

Message reçu d'un collègue de Valenciennes:

Quelques nouvelles de la journée du mardi 16 mars.

Comme nous l'avions décidé en AG inter-établissements, un comité d'accueil attendait les inspecteurs venus au lycée de l'Escaut nous dispenser la bonne parole sur la réforme. A l'extérieur, une 20taine de collègues avec banderole.

A l'intérieur, une centaine de collègues de tous les lycées du secteur et de toutes disciplines, et 8 inspecteurs de disciplines différentes.
Il s'agissait vraiment d'une grand messe, avec projection sur grand écran de la parole ministérielle relayée par les inspecteurs qui faisaient mine d'oublier le contexte, le nôtre, un contexte fait de suppressions de postes, de compléments de service, de HSA à gogo...
Après 10 minutes de formules officielles "mieux orienter", "mieux accompagner", "mieux préparer", nous avons coupé court au blabla et sommes intervenus pour rappeler :

* que cela faisait des mois que nous potassions la réforme et que nous n'étions pas venus perdre notre temps pour recevoir la bonne parole
* que nous votions massivement contre les TRMD dans nos établissements respectifs, que de notre part, nous avions dépassé le stade de l'inquiétude, c'est le ras le bol qui désormais nous anime : ras le bol de la casse de l'éducation, des suppressions de postes, des compléments de service, des réformes emplâtres...
* que nous luttons contre la réforme Chatel et que nous ne comptons donc nullement discuter de sa mise en application

Les inspecteurs, visiblement mal à l'aise, n'ont nullement été offensifs. Mais leur "mission" consistait bien à nous servir la réforme !
A une dizaine, collègues de Mousseron et de Wallon, nous avons quitté la salle. D'autres collègues ont préféré rester pour faire entendre leurs inquiétudes aux inspecteurs qui, de toute façon, ont du remballer leur projection et leur topo bien rôdé.

A noter que la même réunion prévue à Douai vendredi vient d'être annulée par les inspecteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire n'apparaitra qu'après vérification par un administrateur du site, il peut donc s'écouler quelques heures entre votre envoi et sa parution.

Merci de signer votre contribution